Pioneer 11

publié par Vincent Mollet sur Astrocosmos.net le 21 juillet 2002.

Lancée le 5 avril 1973 par une fusée à trois étages Atlas/Centaur/TE364-4, tout comme sa sœur aînée Pioneer 10 environ un an plus tôt, la sonde Pioneer 11 devait marcher sur les traces de celle-ci en étant la seconde sonde à traverser la ceinture d'astéroïdes et à atteindre la planète Jupiter. Elle devait ensuite profiter de l'assistance gravitationnelle de Jupiter pour se diriger vers la planète suivante, Saturne, et devenir la première sonde à l'approcher.

Après avoir dépassé sans problème la ceinture d'astéroïdes, les moteurs de la sonde furent allumés pour accroître sa vitesse et lui permettre de passer à 43.000 km du sommet de la couche nuageuse de Jupiter. Durant son trajet vers la planète géante ainsi que lors de son survol de celle-ci, Pioneer 11 étudia le vent solaire, les rayonnements cosmiques, les champs magnétiques planétaires et interplanétaires, l'atmosphère et la surface de Jupiter et de certains de ses satellites...

Au cours de sa rencontre avec Jupiter, le 2 décembre 1974, Pioneer 11 prit notamment des photos de la Grande Tache Rouge de la planète, fit les premières observations des régions polaires et détermina la masse de son satellite Callisto. L'attraction de la planète géante accéléra Pioneer 11 jusqu'à 173.000 km/h et la dévia vers Saturne.

Elle atteignit cette dernière le 1er septembre 1979, passant à 22.000 km du sommet des nuages, prit les premières photos de près de la planète, découvrit deux satellites et un anneau jusque là inconnus, étudia la magnétosphère saturnienne et établit que la température sur le satellite Titan était vraisemblablement trop basse pour permettre le développement de la vie, malgré la présence de méthane et de molécules organiques.

Pioneer 11 continua ensuite sa route vers les confins du système solaire, tout en retransmettant des données sur les rayonnements cosmiques et le vent solaire.

Le 30 septembre 1995, la mission fut officiellement arrêtée, faute d'énergie suffisante pour permettre la poursuite par elle des observations scientifiques. Le dernier contact avec Pioneer 11 survint en novembre 1995. Depuis lors, elle continue sa route vers l'extérieur du système solaire, en direction de la constellation de l'Aigle. Elle passera à proximité d'une étoile de cette constellation dans 4 millions d'années.

Tout comme Pioneer 10, Pioneer 11 emporte avec elle une plaque destinée à d'éventuels extraterrestres et représentant un homme et une femme ainsi que la position de la Terre et du Soleil dans la galaxie. Une bouteille à la mer, en quelque sorte...


Données

Masse: 259 kg
Développement: NASA-JPL
Date de lancement: 5 avril 1973
Lieu de lancement: Cape Kennedy
Lanceur: Atlas/Centaur/TE364-4


Histoire

5 Avril 1973
Lancement de Pioneer 11 par une fusée à trois étages Atlas/Centaur/TE364-4.

2 Décembre 1974
Pioneer 11 survole Jupiter, prenant notamment des photos de la Grande Tache Rouge (célèbre tempête jovienne d'une longévité impressionnante) et des régions polaires, calculant la masse de Callisto et étudiant les intenses radiations existant à proximité de la planète.

1er Septembre 1979
Pioneer 11 survole Saturne, découvrant notamment un nouvel anneau et deux satellites inconnus.

Février 1985
Les instruments ne fonctionnent plus qu'à tour de rôle pour économiser l'énergie qui s'épuise.

30 Septembre 1995
Fin officielle de la mission Pioneer 11, la sonde disposant de trop peu d'énergie pour poursuivre ses investigations scientifiques.

Novembre 1995
Dernier contact avec Pioneer 11. La sonde se trouve alors à 44,7 unités astronomiques du Soleil (plus de 6,5 milliards de km) et s'en éloigne à raison d'environ 2,5 unités astronomiques par an, suivant une trajectoire inclinée de 17,4 degrés par rapport à l'équateur solaire.

Dans 4 millions d'années
Pioneer 11 atteindra une étoile de la constellation de l'Aigle.


Tags


Réagir


0Commentaire

*
*
*
Changer le code
*


Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  19 Juillet 2015
10 requètes éxécutées. Page calculée en 0.01205 secondes.