Les astres hypothétiques

Les astres hypothétiques

Les astres hypothétiques sont des planètes ou satellites mis en doute ou réfutés dans le système solaire.

Ils sont classés par éloignement croissant du Soleil :

  • Vulcain : Vulcain aurait été la planète la plus proche du Soleil. Elle a été proposée pour expliquer une anomalie dans l'orbite de Mercure. Cette anomalie a été expliquée plus tard par la théorie de la relativité générale.

  • Vulcanoïdes : une hypothétique ceinture d'astéroïdes qui occuperait la zone dynamiquement stable qui s'étale entre 0,08 et 0,21 unités astronomiques du Soleil, bien à l'intérieur de l'orbite de Mercure. L'existence de ces astéroïdes reste toujours à confirmer ou à infirmer.

  • Neith : il s'agit d'un satellite de Vénus dont il fut prouvé plus tard qu'il n'était que le fruit d'une illusion d'optique.

  • Anti-Terre : c'est une planète supposée se trouver au point opposé à la terre par symétrie par rapport au Soleil, c'est à dire au point de Lagrange L3. On sait aujourd'hui que cet objet ne peut exister.

  • Théia : en admettant que la Lune a été formée suite à l'impact d'un objet majeur avec la Terre, Théia est l'impacteur.

  • Lilith, aussi nommée Lune noire : il s'agit d'une seconde Lune de la Terre. On sait maintenant qu'un tel corps n'existe pas, mais d'autres corps découverts récemment ont quelques ressemblances avec celui-ci, notamment (3753) Cruithne.

  • Planète V : c'est une planète supposée avoir été située entre Mars et Jupiter, proposée pour expliquer les mouvements de certains objets de la ceinture d'astéroïdes. Cet astre n'existe plus aujourd'hui s'il a existé un jour.

  • Phaéton : il s'agit de la planète dont on propose que les astéroïdes de la ceinture seraient les débris. Cette hypothèse est aujourd'hui rejetée au profit d'une formation de la ceinture par accumulation.

  • Thémis : le 28 avril 1905, William Henry Pickering pensait avoir découvert un dixième satellite de Saturne. Mais les observations ultérieures ne permirent pas d'apercevoir à nouveau l'objet supposé.

  • Super-Pluton : il s'agit d'une planète hypothétique proposée pour expliquer les mouvements de certains objets de la ceinture de Kuiper.

  • Nibiru : il s'agit d'un objet dont l'existence était supposée par les Babyloniens. Suivant son orbite, Nibiru ne passe au voisinage de la Terre que tous les 3600 ans, causant à chaque fois d'importantes perturbations et destructions, une combinaison de facteurs aux effets dramatiques : séismes, tsunamis, éruptions volcaniques, basculement de l'axe des pôles, terres englouties, changements climatiques, disparitions de certaines espèces animales, végétales et communautés humaines.

  • Perséphone : c'est une planète hypothétique réfutée. C'était une géante gazeuse lointaine proposée pour expliquer des anomalies dans l'orbite de Neptune. Ces anomalies sont expliquées par une erreur d'estimation de la masse de Neptune elle-même.

  • Tyché : cela pourrait être la "nouvelle" neuvième planète du Système solaire. Elle reste à confirmer.

  • Némésis : c'est une étoile hypothétique, compagnon du Soleil, dont Richard A. Muller avance que les perturbations sur le nuage de Oort provoquent les bombardements de comètes.


Actualités liées

   26/01/2016 - Une neuvième planète?
   18/03/2014 - La fin des mythiques Némésis et Planète X


Tags


Réagir


1Commentaire

  • pierre4/06/2016 - 12:30

    brillante idée, dans ce noir si profond !

*
*
*
Changer le code
*


Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  19 Juillet 2015
11 requètes éxécutées. Page calculée en 0.01188 secondes.