Les phénomènes

Les phénomènes dans le Système Solaire

Tous les objets du Système Solaire sont en mouvement. Ainsi, des phénomènes particuliers sont observables comme les éclipses, les transits, les occultations ou encore les élongations et les conjonctions.

Certains de ces événements sont très rares (transit de Vénus), et autres beaucoup plus fréquents (Elongationde Mercure).


Les éclipses


De tout temps les éclipses, de Lune et surtout de Soleil ont beaucoup impressionné. Parmi les différentes interprétations anciennes du phénomène, on en retrouve souvent une l'attribuant à un dragon céleste qui essayerait de dévorer la Lune ou le Soleil.

Bien sûr une éclipse n'a rien à voir avec toutes ces mythologies. Il s'agit en fait d'un jeu d'ombre et de lumière. Par le plus grand des hasards, la Lune, qui est 400 fois plus petite que le Soleil, est aussi 400 fois plus proche que lui de la Terre, et de ce fait les 2 astres ont la même taille apparente. De de cette coïncidence étonnante et du mouvement des corps célestes découlent les éclipses.

Les éclipses se produisent à proximité des noeuds lunaires car ce n'est qu'en ces points que la Terre, la Lune et le Soleil peuvent s'aligner. En effet l'orbite de la Lune a une inclinaison de 5º1 sur le plan de l'écliptique et de ce fait les seuls moments propices pour une éclipse sont lorsque les astres se trouvent tous à l'intersection de l'orbite de la Lune et de l'écliptique (donc les noeuds).

Dans la mesure où le cône d'ombre de la Terre est assez important et le cône de pénombre encore plus, une éclipse partielle de Lune est possible quand le Soleil ou la Lune sont près des noeuds sans pour autant coïncider parfaitement.

Les Chaldéens avaient découvert que les éclipses se répètent à l'identique tous les 18 ans et 11 jours.. Cette période : le Saros est fondamentale pour prévoir ces phénomènes.

Il y a éclipse de Lune en phase de pleine Lune, et éclipse de Soleil à la nouvelle Lune.


Les transits

Il s'agit du phénomène qui a lieu lorsqu'un astre passe devant le Soleil. Seulement deux planètes peuvent transiter : Mercure et Vénus.

C'est en fait une éclipse partielle de Soleil, très partielle puisque la planète n'occultera qu'une toute petite partie du disque solaire mais qui sera très facilement observable pour un public averti du phénomène.

Ce phénomène est rare car Vénus et Mercure tournent autour du Soleil entre la Terre et le Soleil. Nous devrions donc voir ce phénomène à chaque tour mais Vénus, Mercure et la Terre ne tournent pas autour du Soleil dans le même plan. En effet, le plan orbital des deux planètes internes du système solaire étant incliné sur le plan orbital de la Terre, elles vont passer le plus souvent au-dessus ou au-dessous du disque solaire et nous ne verrons pas de passage. Pour qu'un transit se produise, il faut que le Soleil, Vénus ou Mercure et la Terre soient alignés sur la ligne d'intersection des deux plans orbitaux (appelée ligne des noeuds).


Les conjonctions

Il s'agit de ce qu'on peut appeler une rencontre entre les planètes du système solaire.

Elles sont très proches dans le ciel et leur différence de position n'est due qu'à l'inclinaison des orbites.

Mercure et Vénus ont leurs orbites à l'intérieur de celle de la Terre. Pour cela, ces deux planètes ont deux types de conjonctions avec le Soleil : inférieure lorsque la planète se trouve entre la Terre et le Soleil et supérieure lorsqu'elle se trouve de l'autre côté du Soleil.


Les oppositions

Deux corps sont dits en opposition, dans le système solaire, lorsque la différence de leurs longitudes écliptiques est de 180º.

Si l'on indique un seul corps, c'est que l'on parle de son opposition par rapport au Soleil. Par exemple : Vesta est en opposition tel jour, signifie que l'astéroïde est à l'opposé du Soleil par rapport à la Terre, donc dans les meilleures conditions pour être observé : plus près et visible toute la nuit.

Seules les planètes extérieures à l'orbite de la Terre peuvent passer en opposition, Mercure et Vénus ont deux conjonctions.


Les élongations

Il s'agit de la distance angulaire entre deux corps du système solaire. Par exemple : élongation d'une planète (sous-entendu, par rapport au Soleil).

Si l'orbite de la planète est extérieure à celle de la Terre, son élongation peut prendre toutes les valeurs.

  • 0º : Le corps est en conjonction avec le Soleil.
  • 90º est ou ouest : Le corps est dit en quadrature orientale ou occidentale.
  • 180º : Le corps est en opposition

Par contre, Mercure et Vénus dont l'orbite est intérieure à celle de la Terre ont une élongation maximale : les orbites de Mercure et Vénus étant à l'intérieur de celle de la Terre, la distance angulaire entre le Soleil et chacune de ces planètes passe par un maximum. C'est pour cela que nous ne pouvons voir ces deux planètes que le soir (élongation orientale, à l'est du Soleil) ou le matin (élongation occidentale, à l'ouest du Soleil). Par suite de l'excentricité des orbites, l'élongation maximale de Mercure peut varier entre 18º et 28º celle de Vénus entre 45º et 47º.

Lors des élongations maximales, Mercure et Vénus nous présentent une phase en quartier (comme la Lune).


Les occultations

En astronomie, le terme occultation s'emploie lorsqu'un astre en cache un autre en s'interposant entre lui et l'observateur. Exemples : occultation d'étoiles par la Lune, occultation d'un satellite de Jupiter, soit par la planète, soit par un autre satellite.

Certaines sont très fréquentes comme les occultations d'étoiles par la Lune. Par contre les occultations de planète par la Lune sont plus rares (une dizaine par an).

Enfin certaines sont très rares comme les occultations d'une planète par une autre planète (quelques-unes par siècle).


Tags


Réagir


4Commentaires

  • Pascal E11/05/2016 - 10:00

    "tous les objets du système solaire sont en mouvement." Existe-t' il un objet dans l' univers (connu) qui serait au repos ? Merci pour votre travail.

  • mohamedamine2/12/2015 - 18:18

    merci mercI

  • olivier1/12/2014 - 17:02

    ok vraiment génial. Merci bonne continuations

  • Afficher plus de commentaires
  • nono21/11/2012 - 08:12

    je ne comprenait pas comment se formait les eclipse maintenant je le sais

*
*
*
Changer le code
*


Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  19 Juillet 2015
10 requètes éxécutées. Page calculée en 0.01283 secondes.