UranusLes anneaux d'Uranus

Les anneaux d'Uranus

Les anneaux d'Uranus
AnneauRayon
(km)
Largeur
(km)
1986U2R38 0002.5
641 8401-3
542 2302-3
442 5802-3
Alpha44 7207-12
Beta45 6707-12
Eta47 1900-2
Gamma47 6301-4
Delta48 2903-9
1986U1R50 0201-2
Epsilon51 14020-100
2003U2R66 0002-3
2003U1R97 7344-8

Les anneaux d'Uranus

Le 10 Mars 1977, depuis le Kuiper Airborne Observatory, un avion transformé en observatoire, un groupe d'astronmes de la Cornell University a observé l'occultation de l'étoile SAO 158687 par Uranus. Quarante minutes avant le passage d'Uranus devant l'étoile, cinq courtes atténuations de lumière ont été observées et se sont reproduites ensuite, en position symétrique mais inverse après l'occultation principale. C'était la preuve qu'Uranus était entourée d'au moins 5 anneaux. On leur attribua les cinq premières lettres de l'alphabet grec : alpha, béta, gamma, delta et epsilon. Un examen attentif des données et l'observation de deux autres occultations quelques temps après ont permis de repérer la présence de trois autres anneaux faibles à l'intérieur de l'anneau alpha (appelés respectivement 6, 5 et 4) et d'un neuvième entre béta et gamma, baptisé êta.

Mais ce ne fut que le 24 janvier 1986, quand Voyager 2 a survolé Uranus, que des images envoyées vers la Terre ont enfin pu révéler l'aspect des anneaux et confirmé leur existence et les traits principaux antérieurement découverts. Il s'agit donc bien d'anneaux minces, sombres et aux bords bien définis. Voyager a également permis la découverte de deux autres anneaux,en supplément de ceux déjà découverts depuis la Terre. Le premier est 1986U1R situé entre les anneaux delta et epsilon, et le second, 1986U2R, en bord intérieur du système des anneaux.

Les anneaux 6, 5 et 4 sont les plus minces (quelques kilomètres) et les plus transparents. L'anneau 5 révèle une asymétrie dans la transparence entre les points diamétralement opposés.

L'anneau alpha est encore plus particulier : sa structure semble simple d'un côté et se dédouble de l'autre en deux composantes à environ 4 kilomètre l'une de l'autre ; il semble donc formé par deux sous-anneaux séparés par une distance variable.

Moins opaque que l'anneau alpha, l'anneau béta a une largeur variable mais la résolution des observations ne permet pas de distinguer clairement des sous-anneaux.

L'anneau êta paraît semblable aux anneaux 6, 5 et 4 mais sur certaines courbes de lumière on distingue deux composantes : l'une interne et très mince (1 ou 2 km) et l'autre externe, d'environ 60km de large, plus transparente et "structurée".

Inversement l'anneau gamma et l'anneau delta semblent très opaques, minces, avec des bords très nets.

L'anneau epsilon (gros plan) est le plus opaque et le plus complexe : les courbes de lumière indiquent une largeur moyenne de 60 km (mais très variable le long de son profil elliptique) et la présence d'une vingtaine de composantes d'une opacité différente qui semblent se maintenir dans l'espace. Ses bords aussi sont très nets, avec une variation brusque de la densité de la matière, à des distances orbitales différentes.

Les anneaux 6, 5, 4, alpha et béta ont révélé qu'ils sont elliptiques, moins qu'epsilon toutefois.

Presque tous les anneaux présentent de petites inclinaisons par rapport au plan équatorial d'Uranus.

Les deux derniers anneaux, R/2003 U 1 et R/2003 U 2, furent découverts à l'aide du télescope spatial Hubble en décembre 2005.


Photographies

   Les nouveaux anneaux.


Tags


Réagir


1Commentaire

  • Votre pseudo va être soumis aux modérateurs avant d'être publié.22/06/2018 - 01:07

    Votre message va être soumis aux modérateurs avant d'être publié.

*
*
*
Changer le code
*


Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  16 Juin 2018
12 requètes éxécutées. Page calculée en 0.05348 secondes.