(136199) Eris

Le 29 juillet 2005 le California Institute of Technology (Caltech) de Pasadena annonce la découverte d'une dixième planète.

Cet objet, connue sous la référence 2003UB313, a été identifié comme l'objet le plus éloigné en orbite autour du soleil Il a été découvert par l'astronome Michael E. Brown.

La nouvelle "planète" se situe à 14,5 milliards de kilomètres du soleil et mesurerait une fois et demi la taille de Pluton.

Sa révolution autour du soleil dure 560 ans.


Du fait de sa taille, ses découvreurs la qualifièrent de dixième planète du Système Solaire. Ce choix, ainsi que les perspectives de dévouvrir de nombreux objets similaires dans cette zône du Système Solaire a motivé l'Union Astronomique Internationale à préciser la définition d'une planète. Selon cette nouvelle définition approuvée le 24 août 2006, Eris fut désignée comme étant une planète naine.

Comme Pluton, sa surface serait essentiellement constituée de méthane. Selon Brown, sa taille (environ 2.700 km de diamètre) permet de la qualifier de planète.

Ce corps fait de roche et de glace avait été détecté en janvier à l'observatoire Palomar, près de San Diego. On ne l'avait pas repéré auparavant car son orbite forme un angle de 45 degrés avec le plan orbital des autres planètes.

En septembre 2005, Michael E. Brown découvra un satellite en orbite autour d'Eris. Ce satellite a reçu le nom de Dysnomie. La découverte est d'importance, car elle devrait permettre d'évaluer la masse la masse de cette planète naine. En effet, plus la masse d'une planète est grande, plus elle attire ses satellites qui subissent alors une rotation plus rapide. A l'inverse, si une planète a une masse faible, sa lune sera plus éloignée et sa rotation plus lente.

Le jeudi 21 septembre 2006, l'Union astronomique internationale nomma l'astre Eris. Entre sa découverte et son baptème, son surnom était Xena, provenant de la série télévisée "Xena la guerrière" et celui de Gabrielle pour son satellite. Ce choix de Xéna était un peu plus profond que la simple référence à la série télévisée américaine du même nom. En effet, le X initial de Xéna renvoie au chiffre X de la numération romaine, soit 10 dans le système décimal usuel et sous-entendrait une parenté entre Eris et la catégorie des planètes du système solaire qui en comptait historiquement neuf.

Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  08 Octobre 2019
12 requètes éxécutées. Page calculée en 0.05467 secondes.