L'actualitéHubble observe la désintégration d'un astéroïde

Hubble observe la désintégration d'un astéroïde

Publié le 10/03/2014

Hubble observe la désintégration d'un astéroïde

L'astéroïde P/2013 R3 a été détecté le 15 septembre 2013 par les télescopes du Pan STARRS et du Catalina Sky survey et il a été décrit comme un objet inhabituel avec une apparence floue. Des observations faites 15 jours plus tard avec le télescope Keck à Hawaii ont révélé trois objets se déplaçant ensemble dans un nuage de poussières d'un diamètre proche de celui de la Terre.

"Le Keck Observatory nous a montré que cet objet méritait d'être observé avec Hubble", a commenté David Jewitt de l'Université de Californie. Grâce à sa résolution très élevée, des analyses plus poussées menées par Hubble ont permis de déterminer que l'ensemble était finalement constitué de plus de 10 objets distincts, chacun trainant une queue de poussière dans son sillage à la façon des comètes.

L'astéroïde a commencé à se désintégrer au début de l'année dernière mais les dernières images montrent que de nouveaux morceaux continuent à apparaître. Les quatre plus grands fragments mesurent jusqu'à 350 mètres de diamètre et pèsent 200 000 tonnes. Les fragments s'éloignent les uns des autres lentement à une vitesse estimée à 1,5 kilomètre/heure.

"C'est une roche et la voir se briser sous nos yeux est assez fantastique", a commenté David Jewitt.

L'origine de cette désintégration demeure relativement mystérieuse aux yeux des scientifiques : elle n'est vraisemblablement pas due à une collision, et elle n'est pas non plus le fruit d'une combustion interne, l'astéroïde étant trop froid. L'hypothèse la plus probable, selon l'ESA, reste l'effet YORP (pour Yarkovsky, O'Keefe, Radzievskii, Paddack) ; les radiations infrarouges du Soleil à proximité auraient provoqué une accélération de la rotation de l'astéroïde qui, sous l'effet de la force centrifuge, se serait petit à petit disloqué.


Tags


Réagir


0Commentaire

*
*
*
Changer le code
*


Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  16 Juin 2018
12 requètes éxécutées. Page calculée en 0.0316 secondes.