Les phénomènesTransit de Vénus le 08 juin 2004

Transit de Vénus le 08 juin 2004


Le 8 juin 2004, un phénomène rare va se produire: la planète Vénus va passer devant le Soleil. Phénomène rare, en effet, car personne de vivant aujourd'hui n'a jamais vu de passage de la planète Vénus devant le Soleil: le dernier passage a eu lieu en 1882 et n'a été que partiellement visible en Europe.

Outre sa rareté, ce phénomène de passage est l'occasion de rappeler des éléments fondamentaux de notre connaissance de l'univers, en particulier, comment mesure-t-on l'univers? Cette mesure n'est pas simple: il est impossible d'aller vers les corps célestes et d'en mesurer in situ leur distance à la Terre. Toutes les étoiles et les planètes présentes sur la voûte céleste nous apparaissent comme étant toutes à la même distance de nous: un raisonnement complexe et des observations très spécifiques vont être nécessaires pour estimer ces distances.

L'observation du passage de Vénus a été l'observation la plus célèbre pour mesurer la distance de la Terre au Soleil, distance qui se trouve être la clé et l'unité de mesure de toutes les autres distances des corps célestes. Le moment va donc être propice pour se remémorer cette aventure humaine de mesure de notre univers.

Aucun transit n'a eu lieu au cours du XX&egrame;me siècle. Les deux derniers ont eu lieu les 9 décembre 1874 et le 6 décembre 1882. L'explication est simple : dans sa course, Vénus se retrouve tantôt entre la Terre et le Soleil (conjonction inférieure), tantôt à l'opposé du Soleil (conjonction supérieure).
Si le plan de l'orbite de Vénus était le même que le plan de l'orbite de la Terre autour du Soleil, il se produirait un transit à chaque conjonction inférieure de Vénus. Mais du fait de l'inclinaison de son orbite de 3º23' par rapport à l'écliptique (le plan de l'orbite terrestre autour du Soleil), le passage de Vénus devant le Soleil ne peut avoir lieu que si les trois astres sont alignés, et à condition que Vénus passe au point d'intersection de son plan orbital avec l'orbite de la Terre (la ligne des noeuds).

Les transits de Vénus ont donc lieu début juin, lors du passage au noeud descendant de son orbite, ou début décembre, lorsque la planète passe par le noeud ascendant.

De même, on peut mettre en évidence, par l'étude des dates de transit, une périodicité : 8 ans, 121 ans et 6 mois, puis 8 ans, 105 ans et 6 mois, et ainsi de suite. Les transits ont donc lieu par paires séparées par un intervalle de plus d'un siècle. L'explication tient au fait que 13 révolutions de Vénus, soit 2921 jours, correspondent environ à 8 révolutions de la Terre autour du Soleil, soit 2922 jours.

Il faudra ensuite patienter jusqu'au 6 juin 2012 pour voir le prochain Transit.


Tags


Réagir


1Commentaire

  • bruno7/04/2013 - 23:05

    Explications bien claires. Encouragement pour la suite .....

*
*
*
Changer le code
*


Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  16 Juin 2018
10 requètes éxécutées. Page calculée en 0.02852 secondes.